Marchés liés à la biodiversité et aux services écosystémiques – Atelier de travail de la Chatham House – 29 novembre, Londres

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

Un atelier sur l’évaluation de la biodiversité et des services écosystémiques (BSE) aura lieu à la Chatham House (Londres) le 29 Novembre 2011, co-organisé par le Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique et le Centre mondial de surveillance pour la conservation de la nature -(UNEP).

Le but de la rencontre est d’explorer les questions clés relatives à l’évaluation économique et aux mécanismes de marches liés aux BSE, et ainsi identifier les défis, risques et opportunités.

De nombreuses initiatives et organisations s’engagent activement dans des activités qui impliquent (plus ou moins directement) l’évaluation économique de la biodiversité.
Des mécanismes novateurs, dont les mécanismes de compensation de la biodiversité, les paiements pour services écosystémiques, ou encore des efforts de réforme fiscale écologique, ont le potentiel de fournir des ressources financières supplémentaires cruciales pour la conservation de la biodiversité mondiale.
Toutefois, certains intervenants ont mis en garde contre une approche focalisee sur l’évaluation économique, s’interrogeant sur l’aspect éthique de la marchandisation de la biodiversité et pointant vers des difficultés d’ordre pratique pour rendre les marchés envisagés écologiquement efficaces, notamment via le risque de sous-estimer l’importance socio-culturelle des BSE ainsi que notre capacité à en « recréer » toute la complexite comme bon nous semble.

Le prochain atelier réunira un panel d’experts pour examiner l’état actuel de la science et la pratique de l’évaluation économique de la biodiversité et des mécanismes de marchés associés, soulignant à la fois les défis et les avantages d’une telle approche, afin de faire des recommandations pour les futurs travaux et projets sur le sujet.

Dr. Joël Houdet, président de Synergiz, sera l’un des intervenants. Il abordera notamment les questions suivantes: les options de combinaison de payments multiples pour services ecologiques (« stacking payments for ecosystem services »), les risques associés (ex. « double dipping ») et les nécessaires mécanismes de régulation.

Laisser un commentaire