Fiction : Réhabilitation de la zone portuaire de Port-Elizabeth (Afrique du Sud)

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

En février 2006, nous (Joël Houdet, Xavier Mounier et Charles Germaneau) décidons de répondre à un concours étudiant proposé par l’EpE (1) dont le sujet est :
« Notre maison brûle… » Qui sont les pompiers ? Que devraient-ils faire ?
Il est demandé de répondre en présentant une vision innovante face aux enjeux du développement durable.

Nous choisissons de répondre de manière originale en présentant notre dossier sous forme de magazine fictif destiné aux entrepreneurs, appelé Synergies et daté de juin 2014. C’est un numéro spécial intitulé :
« Le développement intégré – Ou comment mettre en pratique le développement durable »
Les arguments sont présentés en deux parties, l’une théorique, la seconde plus pratique. La première partie est une série de préconisations proposée par un cabinet de conseil, fictif, et réparties en trois catégories :

  • les outils de création de marchés pour la biodiversité et les ressources naturelles
  • les outils fiscaux pour corriger les marchés imparfaits
  • les outils de support pour un développement intégré

La seconde partie propose des articles, rédigés dans un style magazine, traitant de la réhabilitation en quartier écologique de la zone portuaire de Port Elizabeth en Afrique du Sud. Le but n’est pas d’être exhaustif, mais de se projeter dans un futur proche hypothétique pour illustrer un nouveau concept de vie.

Les mesures préconisées dans ce magazine s’adressent majoritairement à deux catégories d’entrepreneurs qui doivent œuvrer main dans la main. Les modèles, sensibilisés aux enjeux du développement durable et susceptibles, par leurs visions ou leurs réussites, d’inspirer d’autres entrepreneurs. Et les décideurs représentant ceux qui, par leur pouvoir décisionnel, offrent aux modèles l’opportunité d’agir.

Nous avons réalisé ce document en quelques jours seulement car bien que motivés par ce projet nous avions d’autres préoccupations en parallèle (les cours, la recherche de stage et les examens de fin d’année qui approchaient). Et malgré de nombreuses recherches afin de proposer des préconisations et un scénario d’aménagement cohérent dans un futur proche, le magazine peut présenter parfois des incohérences, voire des erreurs qui ne sont en aucun cas des exemples de bonnes pratiques.
Pourtant nous préférons diffuser, ici, ce document tel qu’il a été présenté au jury de sélection en mars 2006.

Document à télécharger ici : DawnBay – Concours étudiant – 2006 – (pdf – 2,7Mo)
Malgré l’absence de retour positif par le jury de sélection, cette aventure nous a permit de tester notre capacité à allier nos compétences et à travailler en équipe pour atteindre un objectif commun. Un an plus tard nous réitérions l’expérience en créant l’association Synergiz.


(1) Entreprise pour l’Environnement

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. […] Autre concours, celui d’Entreprise pour l’Environnement : ”La ville de demain anticipe sur ce que doit être la société de demain”, axé sur la densité urbaine et la qualité de vie. Chantal Jouanno s’exprime à ce sujet dans cet article. L’équipe de Synergiz (alors que l’association n’était pas encore fondée) avait répondu, il y a déjà plus de 3 ans, au concours EpE de 2006. La question était « notre maison brûle, qui sont les pompiers ? Que devraient-ils faire ? ». A cette problématique nous avions répondu d’une manière originale en imaginant un quartier écologique à Port Elizabeth en Afrique du sud. Lire l’article paru sur Synerblog. […]

Laisser un commentaire