Etude de cas : La dimension socio-culturelle des atteintes à la biodiversité

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

la dimension socio-culturelle des atteintes à la biodiversité. Quels projets de compensation ? L’exemple du Québec.

Suite à la publication en mars 2012 du cahier technique intitulé « La compensation des atteintes à la biodiversité : Lorsqu’il n’y a pas d’autres solutions !« , Synergiz publie une étude de cas associée et axée sur la dimension socio-culturelle des atteintes à la biodiversité.

Ce document de 6 pages souligne dans les deux premières parties :

  • le manque de prise en compte des enjeux socio-culturels dans les procédures d’évaluation environnementale et de compensation
  • la nécessité d’évaluer et répondre aux risques liés aux enjeux socio-culturels dans les projets de compensation

Enfin, la troisième partie illustre la prise en compte des enjeux socio-culturels dans le cadre de mesures compensatoires pour des projets hydroélectriques au Québec.

L’étude de cas est téléchargeable ici (Pdf – 971ko).

Auteur de l’étude : Julie Gobert.

 

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Dieu merci, il y a des compétences qui milite pour la protction de la biodiversité et veulent démontrer aux décideurs
    politiques et aux investisseurs que l’économique seul ne peut pas garantir la continuité de la vie sur terre. La protection et la conservation de la bodiversité devrait être defendue comme un nouveau droit de l’Humanité. Avec le développement industriel et ses actions poluantes de la terre et de l’atmosphère ainsi que l’usage des produits chimiques vont être à l’origine d’une perturbation criante de la biodiversité dont les répercutions sur les repercutions sur l’Homme seront néfastes. Sans la séquence ERC et d’autres efforts de résolution des problèmes d’atteintes à la biodiversité, l’humanité sera menacée. Nous avons besoin d’une prise de connaissance de conscience de l’importance de de la biodiversité pour l’existence même de l’Homme. Marx a dit: « l’Homme crée son propre dieux ». On assiste au développement d’une mouvance internationale au nom de la création de richesses et des emplois, on est en phase où l’HOMME EST EN VOIE DE CREER SA PROPRE DESTRUCTION . Une comptabilité verte ou ERC est nécessaire pour un Développement Durable.

Laisser un commentaire