Conférence sur les enjeux et moyens d’une réforme fiscale globale comportant des taxes écologiques – 15 mars 2012.

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

L’IDDRI organise une conférence concernant l’intégration possible des taxes écologiques dans la réforme fiscale française, en s’inspirant des retours d’expérience de certains pays nordiques comme la Suède. Les enjeux économiques et environnementaux liés au thème sont importants. Il permettrait, en premier lieu, de fixer un prix des ressources naturelles et des dommages causés à l’environnement et en second lieu d’élargir la nature des impôts et les sources de financement.

La Suède a choisi de réformer sa politique fiscale en 1991, suite à l’échec de la coordination sur une taxe « énergie » au niveau Européen. Pour ce faire, le pays à intégré des taxes vertes (notamment taxe carbone) dès cette date, avec pour ambition de :

  • répercuter le bénéfice de ce nouvel impôt pour financer la baisse d’un autre,

  • financer les actions correctives et re-distributives.

 Néanmoins, il faut noter que les effets de ces taxes écologiques n’ont pas eu les impacts escomptés dans certains secteurs, notamment dans l’industrie, étant donné un certain nombre de dérogations ou de contournements de la loi. Mais les effets positifs sont encourageants et doivent d’être montrés en exemple.

Cette conférence sera animée par Thomas Sterner (Université de Göteborg), Paul Champsaur (Autorité de la statistique publique) et Laurence Tubiana (Iddri)

Jeudi 15 mars 2012 de 17h à 19h
Assemblée nationale – Salle Victor-Hugo

Immeuble Jacques Chaban-Delmas, 101 rue de l’Université.

Inscription en ligne sur le site de l’Iddri: http://www.iddri.org/Activites/Seminaires-reguliers/Seminaire-Developpement-durable-et-economie-de-l-environnement/Enjeux-et-moyens-d-une-reforme-fiscale-globale-comportant-des-taxes-vertes-Experience-suedoise-et-perspectives-francaises

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Sylvain Aube dit :Kyoto vise autant e0 re9duire les gaz e0 effet de serre qu’e0 re9duire les ine9galite9s Nord-Sud. Son obetcjif est autant e9cologiste que socialiste. Je crois que c est pourquoi il sera un e9chec. Deux gigantesques obetcjifs sont trop imposants pour un seul protocole.Je suis d accord avec David : Kyoto devrait favoriser les e9conomies propres plutf4t que de niveler la pollution mondiale. Seulement, ce n est pas l esprit de Kyoto. Les Chinois peuvent augmenter leur e9missions e0 coups de gigatonnes, ce n est pas grave; c est leur droit par principe d’e9quite9 historique mondiale. Apre8s, on vient nous dire que l obetcjif de Kyoto est de re9duire les GES? Il semble que ce soit vrai seulement apre8s que les obetcjifs de nivellement e9conomiques aient e9te9 atteints Je suis tout e0 fait en faveur de faire des sacrifices pour diminuer les GES mais e0 condition que des usines de9sue8tes russes ou chinoises ne viennent pas ge2cher le re9sultat de mes sacrifices. C’est exactement ce que nous propose Kyoto…

Laisser un commentaire