Le capital naturel, un enjeu pour une prospérité durable.

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

VALORISER LA NATURE N’EST PAS LA « MARCHANDISER »

Pour déclencher les investissements de la transition écologique, les acteurs économiques, publics comme privés, doivent pouvoir compter sur des valeurs crédibles et partagées des actifs naturels. Faire entrer la nature dans le calcul de la richesse des nations est donc une condition nécessaire à une prospérité durable.

Face aux craintes et réticences vis-à-vis de la démarche de « monétarisation » de la nature, un ensemble d’experts issus de plusieurs disciplines réunis par le ministère dans un ouvrage collectif « Nature et richesse des nations » invite à dépasser les controverses sur les conventions de mesure qui permettent de construire les incitations dont les agents économiques ont besoin pour investir dans la nature et sa conservation.

Retrouvez une synthèse de ces travaux sur le site du CGDD via ce lien.

Voir aussi le site du CGDD.

Mots-clés:

Laisser un commentaire