La biodiversité au coeur de nos villes

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage (UNEP) a annoncé le résultat du premier palmarès sur la valorisation des espaces verts dans les villes de France.

Les critères principaux retenus sont :

  • le patrimoine vert accessible au public,
  • les efforts d’investissement en faveur du végétal,
  • la préservation de la biodiversité,
  • la gestion des déchets verts
  • la promotion des espaces verts.

Ce concours a permis de juger une cinquantaine de villes selon des critères prédéfinis autour des espaces verts et des indicateurs d’évaluation et de suivi.

La ville d’Angers arrive en tête, les autres villes les mieux classées sont localisées dans la partie nord, bénéficiant d’un foncier moins honéreux et d’une densité de territoire plus modulable. Le territoire Anger Loire Métropole a entamé une réflexion sur un futur Plan Local de la Biodiversité qui offrira une place de choix au volet biodiversité local.

Chaque acteur de la ville a un rôle à jouer, une étude menée par l’observatoire des jardins et espaces verts d’entreprise, dirigé par Hortense Serret, précise que la biodiversité que l’on retrouve dans ces jardins, est certes qualifiée comme ordinaire, mais constitue un maillon essentiel dans l’écosystème urbain.

Celle-ci conforte une autre étude du World Green Building Council qui démontre l’importance de la vue sur un biotope urbain, car cela permet d’améliorer significativement la qualité de vie au travail et impacte positivement la productivité des salariés.

La biodiversité doit se réinventer au sein des villes. L’Homme est au coeur de ces problèmatiques, il a un rôle déterminant dans cette nécessaire mutation. Les villes, elles, doivent repenser leur politique d’aménagement du territoire et d’intégration des enjeux environnementaux, tout en prenant en compte les besoins et services rendus par les écosystèmes urbains.

En savoir plus:

Laisser un commentaire