Analyse spatiale des infrastructures écologiques et le rôle des ingénieurs du littoral dans la compensation de la biodiversité

Abonnement aux infos du site


Recevez gratuitement nos dernières
actualités par email.

Je souhaiterais attirer votre attention sur deux récents rapports.

Le premier “The Role of Coastal Engineers in delivering No Net Loss through Biodiversity Offsetting” aborde les questions de zéro-perte-nette de biodiversité, des mesures compensatoires et de l’ingénierie du point de vue de l’aménagement du littoral. L’apport principal dudit rapport réside bien entendu dans son focus sur les espaces littoraux, avec des exemples de mesures compensatoires dont nous sommes peu familiers. Notamment, on mentionne le retrait de murs artificiels pour favoriser l’érosion et l’apport de sédiments aux plages.

Le second rapport « Spatial analysis of green infrastructure in Europe« , émanant de l’Agence Européenne de l’Environnement, s’intéresse à la cartographie des infrastructures écologiques à l’échelle européenne, en apportant des outils pouvant etre utilisés par toute entité et à toute échelle. Dans son rapport “Green Infrastructure – Enhancing Europe’s Natural Capital (EC, 2013)” , la Commission Européenne a défini les infrastructures écologiques (ou vertes) comme un outil mettant à disposition des bénéfices économiques, sociaux et environnementaux au travers de solutions « naturelles », en opposition à l’usage exclusif d’infrastructures grises (ou « artificielles »).

Bonnes lectures!

Laisser un commentaire